A votre disposition un nouvel onglet

"vivre ma foi"

avec des prières, des textes à méditer, des liens vers d'autres sites pour accompagner vos temps de prière personnelle, des propositions pour les enfants et les jeunes.

INFOS

Reprise des messes Tous les dimanche à 10h à St Antoine et à St Maurice.

L'église St Antoine, à Bourtzwiller, est ouverte, tous les jours de 9h à 17h30. L'église Ste Catherine, à Richwiller est ouverte, tous les jours de 10h à 19h.

Les permanences sous forme téléphonique jusqu'à fin Septembre, du lundi au samedi, de 9h à 11h et de 14h à 16h, sauf le mercredi matin et le samedi après-midi.
Un accueil est possible, sur rendez-vous téléphonique préalable.
Une adresse mail est également à votre disposition : cdpdesponts@aliceadsl.fr

Télécharger la lettre de l'EAP.

Comme chaque fin de semaine, voici la lecture et l’Evangile du dimanche, ainsi qu’un commentaire rédigé par Apollinaire, et des intentions de prière.

Vous retrouverez les textes et le commentaire du dimanche sur notre site, ainsi que des propositions de prières, et textes à méditer, dans l’onglet « Vivre ma foi ».


A lire également...

» 24ème Dimanche du temps ordinaire – A –13 septembre 2020
» Commentaire –
» Intentions de Prière

» 23ème Dimanche du temps ordinaire – A – 6 septembre 2020
» Commentaire –
» Intentions de Prière

» 22ème Dimanche du temps ordinaire – A – 30 août 2020
» Commentaire –
» Intentions de Prière

» 21ème Dimanche du temps ordinaire – A – 23 août 2020
» Commentaire – 21ème Dimanche du temps ordinaire – A
» Intentions de Prière

» 20ème Dimanche du temps ordinaire – A – 16 août 2020
» Intentions de Prière

autres articles disponibles

25ème Dimanche du temps ordinaire – A – 20 septembre 2020

Lecture du livre du prophète Isaie (55, 6, 9)

« Mes pensées ne sont pas vos pensées »

Rancune et colère, voilà des choses abominables où le pécheur est passé maître. Celui qui se venge éprouvera la vengeance du Seigneur ; celui-ci tiendra un compte rigoureux de ses péchés. Pardonne à ton prochain le tort qu’il t’a fait ; alors, à ta prière, tes péchés seront remis. Si un homme nourrit de la colère contre un autre homme, comment peut-il demander à Dieu la guérison ? S’il n’a pas de pitié pour un homme, son semblable, comment peut-il supplier pour ses péchés à lui ? Lui qui est un pauvre mortel, il garde rancune ; qui donc lui pardonnera ses péchés ? Pense à ton sort final et renonce à toute haine, pense à ton déclin et à ta mort, et demeure fidèle aux commandements. Pense aux commandements et ne garde pas de rancune envers le prochain, pense à l’Alliance du Très-Haut et sois indulgent pour qui ne sait pas.

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Philippiens (1, 20c-24.27a)

« Pour moi, vivre c’est le Christ »

Frères, soit que je vive, soit que je meure, le Christ sera glorifié dans mon corps. En effet, pour moi, vivre c’est le Christ, et mourir est un avantage. Mais si, en vivant en ce monde, j’arrive à faire un travail utile, je ne sais plus comment choisir. Je me sens pris entre les deux : je désire partir pour être avec le Christ, car c’est bien préférable ; mais, à cause de vous, demeurer en ce monde est encore plus nécessaire. Quant à vous, ayez un comportement digne de l’Évangile du Christ.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (20, 1-16)

« Ton regard est-il si mauvais parce que moi, je suis bon? »

En ce temps-là, Jésus disait cette parabole à ses disciples : « Le royaume des Cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit dès le matin afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée : un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire. Et à ceux-là, il dit : ‘Allez à ma vigne, vous aussi, et je vous donnerai ce qui est juste.’ Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : ‘Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?’ Ils lui répondirent : ‘Parce que personne ne nous a embauchés.’ Il leur dit : ‘Allez à ma vigne, vous aussi.’ Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : ‘Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.’ Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’un denier. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : ‘Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous, qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !’ Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : ‘Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ? Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ? Ou alors ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ?’ C’est ainsi que les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »

Commentaire – 25e DIM ORD A

« Vas-tu regarder avec un œil mauvais parce que moi, je suis bon ?... C’est ainsi que derniers seront premiers, et les premiers seront derniers »

Que penser d'une entreprise où ceux qui travailleraient à temps partiel gagneraient autant que ceux qui seraient occupés à plein temps ? Et que dire d'un tour de France où la lanterne rouge ne recevrait pas moins que le maillot jaune ? Ou d'un dix mille mètres où le dernier obtient lui aussi une médaille d'or ? Absurde ! C'est fou ! Ce serait un monde à l'envers ! C'est pourtant la conclusion qu'on pourrait, à première vue, tirer de cette parabole. Mais, depuis que nous découvrons l'évangile, nous savons qu'une invraisemblance apparente nous invite à aller plus loin, à creuser plus profondément. Au vrai, de quoi s'agit-il ? Le patron, personnage central de la parabole, adopte une double conduite. Il observe la justice à l'égard des premiers embauchés en leur promettant un denier, une pièce d'argent, ce qui est un juste salaire pour une journée de travail. Le premier devoir, c'est d'être juste. Sans justice, rien de solide et de vrai ne peut être construit. Aux hommes qu'il a recrutés pour sa vigne, le propriétaire a versé une rétribution correcte. Mais tout devient étonnant lorsque nous le voyons remettre aux derniers une somme dont la part de salaire est faible. Le reste, la plus grande part, c'est du don pur et simple, de la générosité, de la bonté.

Le propriétaire de la vigne obéit à deux logiques : la logique de la raison, et c'est la justice ; la logique du cœur, est c'est le don. Toutes deux sont nécessaires. Il faut être juste. Mais, tout autant il faut être bon. Il faut laisser parler sa tête autant que son cœur. Et tout ceci nous permet de commencer à répondre à l'appel du prophète : « Cherchez Dieu », nous disait Isaïe dans la première lecture. Dieu ne règle pas sa conduite sur une justice purement humaine. Il aime aussi les derniers venus, les retardataires, les sans mérites. Sommes-nous des ouvriers de l'aube ou des ouvriers de la 11e heure ? Qui peut se vanter d'avoir toujours été fidèle ? L'important, c'est que nous reconnaissions Dieu comme celui qui, le premier nous a aimés. « Ses pensées sont au-dessus de nos pensées ». Nos pensées sont entachées d'égoïsme, de jalousie ou d'ambition, tandis que celles de Dieu sont toujours débordantes de sa bonté. Si nous voulons trouver Dieu, il faut nous laisser faire par lui qui nous apprend à être à la fois rigoureusement justes et gratuitement bons. « Pour moi vivre, c'est le Christ ! » Admirable cri de saint Paul ! D'une certaine façon, il ne cherche plus, car il a trouvé Dieu en Jésus Christ. Pourtant il hésite à devoir quitter ce monde, à cause du souci qu'il se fait pour ses frères. La meilleure manière de trouver Dieu, c'est encore la charité fraternelle. « Cherchez Dieu », oui, mais sans oublier que nous le trouverons d'autant mieux que nous serons comme lui respectueux de la justice et ouverts à la miséricorde.

Au fond le passage de ce jour, celui de la vigne, image prophétique du peuple d'Israël dans l'Ancien Testament ainsi que du nouveau peuple de Dieu qui est né du coté ouvert de Jésus sur la croix. La question qui se pose donc est: l'appartenance à ce peuple, qui vient d'un appel personnel fait à chacun de nous: « Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis» (Jn 15,16), et de la volonté généreuse de salut du Père de lancer cet appel à tous les hommes. Ce qui ressort de cette parabole, ce sont les protestations des travailleurs de la première heure. C'est l'image parallèle du fils aîné dans la parabole du fils prodigue. Il s'agit de ceux qui vivent leur travail pour le Royaume des Cieux (le travail de la vigne) comme une lourde tâche (« nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur »: Mt 20,12) et non comme un privilège qui vient de la part de Dieu, ils travaillent non pas dans la joie filiale, mais dans la mauvaise humeur des serviteurs. Pour eux la foi est quelque chose qui les attache et les réduit en esclavage et, en silence, ils sont jaloux de ceux qui "vivent leur vie" puisqu'ils conçoivent la conscience chrétienne comme un frein et non pas comme des ailes qui donnent de l'envol à nos vies humaines. Ils pensent qu'il vaut mieux rester inoccupé spirituellement, plutôt que de vivre à la lumière de la parole de Dieu. Ils pensent que le salut leur est dû et le gardent jalousement. C'est un contraste de leur esprit mesquin et de la générosité du Père qui « veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à connaître pleinement la vérité » (1Tim 2,4) et c'est pour cela qu'il les appelle à sa vigne, « la bonté du Seigneur est pour tous, sa tendresse, pour toutes ses œuvres » (Ps 144,9).

Votre frère Apollinaire-Sam SIMANTOTO

Intentions de Prière

1) Nous avons la chance de vivre un bel automne. Mais ces températures exceptionnelles révèlent aussi que le dérèglement climatique est bien réel. Seigneur, nous te confions les ressources de notre terre. Pour qu’elles soient exploitées avec discernement et respect et partagées de de façon équitable entre tous, nous t’en prions.

2) Nous avons la chance de vivre un bel automne. Mais les nuits deviennent plus fraîches, surtout pour ceux qui n’ont pas de toit . . Seigneur, nous te confions les personnes et les familles qui ne peuvent plus être hébergées par le dispositif social d’urgence, bloqué jusqu’à la trêve hivernale. Que les responsables politiques et les services administratifs sachent trouver des solutions respectant la dignité des personnes les plus vulnérables, nous t’en prions.

3) Nous avons la chance de vivre un bel automne. Mais bien des incertitudes et des peurs nous habitent. Seigneur, nous te confions nos projets pour l’automne, et les célébrations prévues avec les enfants, les jeunes et leurs familles . Que l’évolution de la situation sanitaire nous permette de maintenir nos liens familiaux et amicaux, nous t’en prions.


Seigneur, nous te confions les enfants et les jeunes qui reprennent leurs activités scolaires, associatives et leur parcours de découverte de la foi. Accompagne-les dans leur cheminement quotidien et fais grandir en eux la curiosité et le goût de la vie. Seigneur, nous te confions les jeunes qui viennent de terminer leurs études et qui commencent leur vie professionnelle dans des conditions compliquées Aide –les à tenir bon et à garder confiance en l’avenir. Seigneur, nous te confions les 12000 réfugiés de l’ile de Lesbos, ravagée par un incendie. Suscite autour d’eux des attitudes fraternelles et aide –nous à prendre conscience que tout homme a droit au bonheur et à la paix. Seigneur, nous te confions nos communautés de croyants, qui s’interrogent sur les projets encore possibles en ce temps de crise sanitaire. Aide-nous à chercher ensemble des manières réalistes et adaptées pour continuer de vivre notre mission de baptisés.

A lire également...

» 24ème Dimanche du temps ordinaire – A –13 septembre 2020
» Commentaire –
» Intentions de Prière

» 23ème Dimanche du temps ordinaire – A – 6 septembre 2020
» Commentaire –
» Intentions de Prière

» 22ème Dimanche du temps ordinaire – A – 30 août 2020
» Commentaire –
» Intentions de Prière

» 21ème Dimanche du temps ordinaire – A – 23 août 2020
» Commentaire – 21ème Dimanche du temps ordinaire – A
» Intentions de Prière

» 20ème Dimanche du temps ordinaire – A – 16 août 2020
» Intentions de Prière

autres articles disponibles

Vos prochains Rendez-vous

Image

Inscriptions 1ère Communion
Eglise St Antoine à 20h

Soirée d'informations et d'inscription pour les enfants qui commencent le parcours pour la 1ère communion qui aura lieu en 2022

Horaires des Messes

Célébrations dominicales

Ste Catherine, Richwiller
Messe du samedi soir 18h
St Maurice, Pfastatt
Pas de messe pour l'instant.
St Antoine, Bourtzwiller
Messe du dimanche 10h

Messes en semaine

Ste Catherine, Richwiller
Pas de messe pour l'instant.
St Maurice, Pfastatt
Tous les vendredis 18h
St Antoine, Bourtzwiller
Pas de messe pour l'instant.