A votre disposition un nouvel onglet

"vivre ma foi"

alimenté au fil des jours à venir, avec des prières, des textes à méditer, des liens vers d'autres sites pour accompagner vos temps de prière personnelle, des propositions pour les enfants...

Informations importantes

Toutes les messes, réunions sont annulées

Nos permanences d'accueil sont fermées, un accueil téléphonique est maintenu Vous pouvez nous joindre par téléphone au : 03 89 52 39 42 (un transfert d'appel est en place) Si vous avez besoin de parler, de vous confier, laissez vos coordonnées, un prêtre vous rappellera.

Les rencontres de caté et d'équipes enfants et jeunes, de préparations baptêmes et mariages sont suspendues.

Pour chaque dimanche, une lecture, l'évangile, un commentaire rédigé par Apollinaire, en ligne sur la page d'accueil

Les informations mises à jour régulièrement en fonction de l'évolution de la situation et des mesures imposées par les autorités.

Pour plus d'information vous pouvez télécharger ce document

Appel au don de surlunettes de bricolage

Plus d'infos
 

5ème Dimanche de carême A - 29 mars 2020

Lecture du livre du prophète Ézékiel (37, 12-14)

« Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez » Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre d’Israël. Vous saurez que Je suis le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter, ô mon peuple ! Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai – oracle du Seigneur. – Parole du Seigneur

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains (8, 8-11)

« L’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus habite en vous »

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (11, 1-45)

(Lecture brève : Jn 11, 3-7. 17. 20-27. 33b-45)

En ce temps-là, Marthe et Marie, les deux sœurs de Lazare,) ... envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. » Jésus aimait Marthe et sa sœur, ainsi que Lazare. Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura deux jours encore à l’endroit où il se trouvait. Puis, après cela, il dit aux disciples : « Revenons en Judée. »

À son arrivée, Jésus trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà. Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. » Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »

Jésus, en son esprit, fut saisi d’émotion, il fut bouleversé, et il demanda : « Où l’avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Seigneur, viens, et vois. » Alors Jésus se mit à pleurer. Les Juifs disaient : « Voyez comme il l’aimait ! » Mais certains d’entre eux dirent : « Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ? » Jésus, repris par l’émotion, arriva au tombeau. C’était une grotte fermée par une pierre. Jésus dit : « Enlevez la pierre. » Marthe, la sœur du défunt, lui dit : « Seigneur, il sent déjà ; c’est le quatrième jour qu’il est là. » Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. » On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, je te rends grâce parce que tu m’as exaucé. Je le savais bien, moi, que tu m’exauces toujours ; mais je le dis à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. » Après cela, il cria d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains liés par des bandelettes, le visage enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller. » Beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui.

5e DIM CARÊME A 29 Mars 2020

Au peuple d’Israël anéanti par le désespoir, le prophète prédit une renaissance : Dieu mettra en eux son esprit et ils vivront (Ézékiel 37,12-14). Pour Paul, la chair est l’homme qui se referme sur lui-même et son péché. L’esprit est force de vie nouvelle donnée au croyant par l’Esprit du Ressuscité. La même puissance divine qui a ressuscité Jésus agit déjà dans le baptisé et le ressuscitera au dernier jour (Rm 8, 8-1). « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; et tout homme qui vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jean 11,1-46). Cette affirmation de Jésus est au cœur de l’évangile du réveil de Lazare. Il s’agit d’une catéchèse sur le baptême, sur la « plongée » dans la mort et la Résurrection de Jésus : croire en Jésus, c’est déjà avoir en soi la vie éternelle que la mort ne peut anéantir. Tel est le message exigeant qui précède le récit de la Passion que nous lirons dimanche : si nous voulons avoir part à la Résurrection du Christ, il nous faut plonger avec lui dans la mort.

Dieu n’a pas fait la mort
Il faut donner toute sa portée à la mort de Lazare : elle vise toutes nos morts. Jésus montre que Dieu n’est pas du côté de la mort, mais de la vie, et que, s’il laisse à la mort un temps son pouvoir, c’est parce que, à travers elle, il donne à l’homme, par la foi, l’espérance d’en sortir vivant et vainqueur. Mais il n’obtient pas cette victoire en subissant la mort : « Si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous » (2e lecture). De la mort infâme que subira Jésus, va surgir la vie pour tous les enfants de Dieu. Au cœur de ce récit, ce n'est pas le miracle qui importe, mais la puissance de Dieu en Jésus : « Je suis la résurrection et la vie », et aussi la réponse de Marthe : « Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu qui vient dans le monde. » Cette confession de foi de Marthe est bien plus plénière que celle de Pierre : « À qui irions-nous ? Tu as les paroles de vie éternelle » (Jn 6, 68). Marthe est ici le modèle de la croyante. Et même Marie, accablée par le chagrin, sans professer sa foi, se tourne vers Jésus et non vers le sépulcre. Dans son immense peine, elle choisit de regarder la vie.

Choisir la vie
Le texte d'Ézéchiel nous aide à appliquer ce récit à notre existence : « Je mettrai en vous mon esprit et vous vivrez de nouveau ». Nous faisons l'expérience de la mort de tant de façons au cours de notre existence. La pandémie mondiale du coronavirus en est une illustration. Peut-être est-ce le masque de nos ambitions, de nos peurs ou de nos mensonges qui sont autant de formes de mort. Lazare, comme chacun de nous, du plus profond du royaume de la mort, entend le cri de Jésus : « Viens dehors ! » Il revient de la mort comme le baptisé remonte de la piscine baptismale. Avec Thomas, « allons-y, nous aussi pour mourir avec lui » et, dans l’Esprit, recevoir « la vie à nos corps mortels ». Avec Marthe, passons de la mort à la vie, en confessant la foi pascale de notre baptême : « Tu es le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde ». Avec Marie, tournons les yeux vers le Seigneur. Il nous reste quinze jours d’ici Pâques. C’est l’occasion de supporter patiemment le jeûne et le combat civique contre l'épidémie et de relativiser ce qui pouvait nous paraître si important et qui se révèle souvent bien futile. Accueillons l’invitation à la prière comme une plus grande intimité avec Dieu, et un soutien moral pour tous ceux et celles qui sont au front du combat contre le coronavirus. Jésus n’est pas seulement quelqu’un qui lève les pierres tombales des autres, il est celui qui nous donne la vie.

Votre frère, Apollinaire-Sam SIMANTOTO

Prières universelles

1. Seigneur, nous te confions les angoisses, les peurs pour notre santé, celles de nos proches, qui peuvent s’infiltrer en nous au fil de ces journées de confinement. Que nous nous sentions proches de ceux qui continuent de travailler au service de vos vies, dans divers secteurs d’activités, nous t’en prions.

2. Seigneur, en ce 5ème dimanche du Carême, le CCFD nous invite à élargir notre prière à la dimension du monde. Nous te confions les peuples du monde, pris dans la tourmente et confinés, obligés de vivre une situation inédite. Que cet événement nous permette de chercher ensemble la promotion des valeurs humaines essentielles, nous t’en prions.

3. Seigneur, nous te confions les femmes, les hommes et les enfants qui vont être encore plus durement frappés que nous par la pandémie, parce qu’ils vivent dans des conditions sanitaires déjà effroyables : les réfugiés coincés à la frontière grecque, les Syriens d’Idlib, les habitants de la Bande de Gaza et sans doute certains pays africains. Pour qu’ils ne soient pas oubliés et que des élans de solidarité puissent se concrétiser, nous t’en prions.

4. Seigneur, la limitation forcée de nos déplacements et de nos activités industrielles permet à notre planète de reprendre souffle. Cela nous montre l’urgence et la possibilité de changer nos modes de vie. Que ces journées de confinement nous apprennent à consommer plus sobrement nos aliments et nos ressources, nous t’en prions.

Pâques 2020

Célébrations des Rameaux

- Samedi 04 avril à 18h à Ste Catherine (Richwiller)
- Dimanche 5 avril à 10h à St Maurice (Pfastatt) et à St Antoine (Bourtzwiller)

Célébration communautaire du Pardon

- Lundi 6 avril à 15h et 20h à St Maurice (Pfastatt)
Attention pas de Messe ce mardi à 15h à St Antoine

Célébration de la Cène

Jeudi Saint 9 avril à 20h à Ste Claire (Bourtzwiller)

Célébration de la Passion et de la mort de Jésus

Vendredi Saint 10 avril
- à 15h à St Maurice (Pfastatt)
- à 18h à Ste Catherine (Richwiller)

Vigile pascale

Samedi 11 avril à 20h à St Antoine (Bourtzwiller)
PAS DE MESSE à STE CATHERINE

Messe du jour de Pâques

Dimanche 12 avril à 10h à Ste Catherine ),(Richwiller) à St Antoine (Bourtzwiller),à St Maurice (Pfastatt)

Vos prochains Rendez-vous

Image

Messe en famille
St Maurice

Horaires des Messes

Célébrations dominicales

Ste Catherine, Richwiller
Messe du samedi soir 18h
St Maurice, Pfastatt
Messe du dimanche 10h
St Antoine, Bourtzwiller
Messe du dimanche 10h

Messes en semaine

Ste Catherine, Richwiller
Le 1e mercredi du mois 18h
St Maurice, Pfastatt
Tous les vendredis 18h
St Antoine, Bourtzwiller
Tous les mardis 15h